Mot de passe perdu ?/ Nouveau membre ?

Sylvie Abelanet
Graveur


http://www.sylvieabelanet.com
 
Atelier
21, avenue Anatole France
94220 Charenton le pont France
 
Contacter ce membre

Biographie

Sylvie Abélanet est née en 1962 à Fontenay Sous bois. Elle étudie à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués Duperré à Paris de 1979 à 1985. Peintre-graveur et mosaïste, elle fonde en 1995 l’Atelier d’Arts Plastiques auquel Pierre Soulages donne son nom et qu’elle dirige depuis. Après de nombreuses années passées dans des ateliers collectifs de gravure elle crée le sien en 2008 à Charenton. Son engagement lui permet de participer à de nombreux symposiums à l’étranger.

Depuis plus de vingt ans, Sylvie Abélanet a expérimenté de nombreuses techniques de gravure dites d’épargne, sur bois et sur lino et d’eau-forte qui est un procédé en creux sur métal. Inspirée par la poésie, son œuvre dresse une étrange cartographie d’éléments aquatiques, végétaux où l’insecte est présent. Elle joue avec des ruptures et des inversions d’échelle qui ont pour effet de troubler le regard et fait basculer une fleur, un personnage hors de sa réalité figurative.

Collections publiques
Bibliothèque Nationale de France, Paris
Bibliothèque Nationale d’Espagne, Madrid
Musée Alexandre Dumas, Villers-Cotterêts
Museum für Druckkunst, Liepzig, Allemagne
Künstlerhaus, Hohenossig, Allemagne

Collections privées
France, Allemagne, Danemark, Espagne, Luxembourg, Slovaquie, Hongrie, Autriche, Suisse, États Unis, Argentine, Japon, Chine.

Description de l'activité

« Avec la gravure j’entre dans un paradis que je ne peux pas atteindre avec le pinceau de peintre »
Friedensreich Hundertwasser


Cette citation souligne la grâce particulière que la gravure peut exercer. Le processus de création d’une gravure implique d’accepter de nombreuses phases de travail rythmées par un temps rendu élastique. Certaines œuvres peuvent nécessiter des années de travail réparties entre les recherches de composition, la mise en place de la maquette à l’échelle, la gravure des plaques, les nombreux tirages d’essai et l’impression finale. En quelque sorte, on entre en gravure.
Aux temps rapides de morsures à l’acide se sont opposées de longues heures de séchage, de vernissage et de grattage des plaques. La multiplicité des techniques d’attaque du métal entraîne la richesse expressive du rendu. Celles provoquées mécaniquement par le burin, la pointe sèche, la ponceuse laissent des traces franches voire, avec la perceuse, des découpes nettes, qui permettent d’introduire la nuance supplémentaire du blanc du papier à l’impression ainsi qu’un gaufrage. Les attaques chimiques pratiquées sur des aquatintes mordues à l’acide offrent un large éventail de nuances des valeurs. La peinture au sucre donne aux tracés une grande liberté expressive. Mais, à l’origine de l’œuvre, sur les plaques vierges, c’est la technique du vernis mou qui me conduit dans la construction de mes compositions. Ces traces deviennent le support poétique autour duquel j’articule mon langage plastique.

Exposition/Evénements en cours ou en préparation

Natural Recall du 30 mars au 25 avril 2015 Atelier de gravure Zec 5, rue Alphonse Baudin 75011 Paris
France Japon Exposition franco-japonaise d'estampes Atelier Outotsu & ses invités. Cité Internationale des Arts, 18, rue de l'Hôtel de Ville 75004 Paris
Du mercredi 3 au mardi 16 juin 2015 de 14h à 19h (fermé le dimanche)
Vernissage le mardi 2 juin de 18h à 21h


Châteaux en Espagne
Aquatinte - vernis mou


Le dormeur du Val
Eau-forte - vernis mou - sucre


Le Piège
Eau-forte-aquatinte-gaufrage


Le Paradis en morceaux
Eau-forte -aquatinte