Mot de passe perdu ?/ Nouveau membre ?

Du 12 septembre au 11 octobre 2015

Adresse Galerie de l'Echiquier
16, rue de l’Échiquier
75010 Paris


Téléphone 06 82 85 32 30

Vernissage le 11 septembre 2015 à 18h30
Cocktail avant clôture le 9 octobre 2015 à 18h30

Voir le site de l'événement

Dominique Aliadière, Éclats de vert en noir et blanc

La Galerie de l"Echiquier présente un ensemble d'estampes récentes de Dominique Aliadière, gravures en taille d'épargne et en taille douce.

 

"Dominique Aliadière aime les arbres. Comme son père les aimait. Lui-même est une espèce d’arbre, genre chêne, avec par-ci par-là un peu de lichen sur l’écorce.
Il les regarde, dans son Limousin, en Bretagne, n’importe où. De près, de loin. Il les a beaucoup photographiés. Il n’a plus besoin, pour les dessiner ou les graver, de les avoir sous les yeux, ils sont surtout prétexte, même si, devant sa table de travail, sont encadrées trois photographies qu’il a prises il y a longtemps déjà : un arbre, une rangée d’arbres, une colline arborée sous un ciel sombre.
Il se souvient aussi d’autres images, par exemple des Trois Arbres de Rembrandt, « un bon graveur contemporain », dit-il.
Partirait-il du pied, de la souche, c’est dans la ramée qu’il élabore la plupart de ses compositions. Les ramures, les rameaux, les ramilles n’ont pas de secret pour lui. On dirait les éclats d’une feuille de verre brisée. C’est de la matière transparente, du vitrail. Il sait que le ciel paraît plus clair entre les branches serrées, plus lumineux que dans les espaces lointains, où il craint que des nuées d’orage viennent soudain tout assombrir.
Car il y a aussi de l’air, du vent et des tempêtes dans les estampes de Dominique Aliadière, qu’elles soient gravées en taille-douce ou en épargne. Les arbres craquent et se plient, les nuages noirs menacent. Cette gravure-là est faite aussi d’inquiétude et d’admiration primitive devant les forces de la nature. Si elles sont déjà puissantes isolées, l’artiste fait souvent s’entrechoquer ses images en les montant en diptyque, ou en triptyque, voire en très grands formats, pour restituer plus manifeste encore la tension dramatique qui les a inspirées". 
Maxime Préaud - 11 juin 2015

 


Exposants

Dominique Aliadière