Mot de passe perdu ?/ Nouveau membre ?

Horaires le 13 février 2017 à 18h15

Adresse Archives municipales de Lyon
1 place des Archives
69002 Lyon

Téléphone 04 78 92 32 50 - 04 78 92 32 99

Email aml@mairie-lyon.fr


Voir le site de l'événement

"celui qui croyait au ciel ; celui qui n'y croyait pas", 
les imprimeurs lyonnais dans la résistance

 

Le régime nazi puis le régime de Vichy en France ont d’emblée compris l’importance des moyens de communication. Radios, journaux, affichages, ont rapidement été contrôlés, censurés, au besoin muselés et instrumentalisés. Face à la propagande du régime de Vichy, les petits groupes de résistants, développés dès la fin de l’année 1940, ont compris l’importance du verbe et de la communication. Des premiers échos de la Résistance dans les graffitis, les “V” tracés à la craie sur les murs, la Résistance en vient aux tracts et aux journaux. Le journal sert à déconstruire le discours officiel, à véhiculer les idées, éventuellement politiques, de la Résistance mais aussi à étoffer les rangs. Ainsi s’est développé ce que l’on a appelé la « presse clandestine ». « Celui qui croyait au ciel ; celui qui n’y croyait pas », disait Aragon. Peut-être que les imprimeurs, plus que les autres, ont dépassé les clivages politiques et religieux dans leur combat de la Résistance. Ce n’est pas tant la presse qui nous occupera, mais les hommes et les femmes qui la composent et la produisent, qu’ils soient communistes, chrétiens ou francs-maçons.

 


 

Conférencier : Régis Le Mer

 

"celui qui croyait au ciel;celui qui n'y croyait pas" les imprimeurs Lyonnais dans la résistance.