Mot de passe perdu ?/ Nouveau membre ?

Date du 18 juin au 28 septembre 2014
Horaires tous les jours sauf mardi, 10h à 18h
Adresse Musée Guimet
6, place d'Iéna- 75116 Paris



Voir le site de l'événement

Harunobu, un poète du féminin

 

Première exposition monographique du peintre Suzuki Harunobu (vers 1725-1770) au musée national des arts asiatiques – Guimet.
Le musée consacre deux fois par an des présentations issues du fonds d’estampes japonaises riche de 4000 oeuvres, à partir desquelles les aspects propres aux estampes sont explorés sous l’angle monographique, technique, thématique ou historique.
Harunobu, dont l’Oeuvre s’épanouit entre 1764 et 1770 avec le développement des images calendrier (egoyomi), est une figure insigne de l’histoire de l’estampe japonaise et un de ses maîtres les plus singuliers. Son travail faisant le lien entre la production antérieure d’images rehaussées de deux couleurs et celles présentant une polychromie enrichie, se démarque de celui des artistes de l’école Torii caractérisé par leurs portraits d’acteurs de kabuki : son Oeuvre s’attarde à la description de subtiles images féminines à la polychromie délicate.

Sur le plan technique, Harunobu expérimente en effet le procédé de l’estampe polychrome, nishiki-e, jouant des impressions aux couleurs multiples ou de gaufrages sophistiqués ; il se concentre sur des pigments qui lui ouvrent la voie de la couleur dans son plein épanouissement.

Véritable voyage pictural, cette présentation de 44 estampes évoque l’art subtil de l’Ukiyo-e fortement inspiré par la littérature et la poésie, plongeant ainsi le visiteur dans l’univers chatoyant propre au peintre.

Un catalogue est édité

 


Exposants

Suzuki Harunobu (vers 1725-1770) 

 

Harunobu, un poète du féminin